5.11.07

Du lundi 29 octobre au dimanche 4 novembre 2007

Grosse semaine de boulot cette semaine en commençant souvent à 8h, et en ne finissant jamais avant 20h30, 21h sauf mercredi où à 17h, Steph et moi faisons une tennis-ballon à Presidio histoire de se défouler un peu! C'est le dernier soir où nous réussissons à profiter de la lueur du jour après les heures de boulot, avant que nous aussi ne passions à l'heure d'hiver et ainsi voir la nuit tomber à 17h30.
Tous les autres soirs, beaucoup de boulot donc, car nous avons changé tous les serveurs pour les caméras de vidéosurveillance du Hilton (en plus des autres clients). Du coup à finir à ces heures-là, je me suis fait payé le resto une paire de fois par Vladimir, ce qui fait toujours plaisir!
Les semaines passent à une vitesse ahurissante ici, et nous voici déjà vendredi soir, l'heure du week-end a sonné!! J'ai RDV à 19h au sud de Mission avec Steph et Lilice pour assister à la parade de "el dia de los muertos", la célébration des morts par la communauté mexicaine, une sorte de parade d'halloween avec des orchestres ambulants et des monstres de tous poils. Super sympa, la musique live est excellente et l'ambiance est bonne!
Je tombe sur Aaron complètement par hasard, qui me demande comment s'est passée ma crémaillère (pour info, il était invité et n'a pas donné signe de vie)… bon ben c'est toi qui va prendre pour tous les autres mon vieux!... ;-))
Puis on remonte vers le nord de Mission pour aller manger dans un resto vietnamien, où Mister Kiss nous rejoint. On sort de là vers minuit, on trouve encore l'energie d'aller boire un coup dans le quartier et retour au bercail avant 2h du mat!!! UN MONSTRE!!!!! Hé oui ce week-end, j'ai décidé que pour une fois j'allais moins faire la fête pour me lever + tôt, histoire de retrouver des grandes journées pour pouvoir refaire quelques bonnes activités touristiques à San Francisco et environs. C'est beau! Quelle volonté!
Je me lève donc à 9h30 (bon OK peu mieux faire!) en ce samedi matin, et trouve instantanément la force de filer vers le Ferry Building tout au bout de Market St, où tous les samedis matin il y a un marché fermier. Je déambule donc parmi les étales et découvre avec plaisir tout plein de bons produits. Il faut dire qu'en + du marché, le Ferry Building est entièrement dédié au produits de bouche, on y trouve les grandes marques "gourmet" de San Francisco. En vrac et entre autre on trouve donc des fromager, des boulangeries, des marchands de fruits et légumes, un magasin de champignon, quelques restos, etc… je ressors de là l'estomac et les mains vides, je me demande encore comment, surtout que j'avais pas pris de petit déjeuner. Ensuite je vais me promener sur Market St, Union Square à la vrai touriste! Je tombe sur une parade chinoise cette fois, avec encore de la musique et des costumes hauts en couleur.
A 13h je vais chercher Nuqui pour aller se faire un brunch à l'américaine!! Mais une thaïlandaise et un français n'ont pas la force de faire toutes ces files d'attentes américaines devant les bons coins à brunch des samedis et dimanches midi… on n'est pas encore assez américains… ou peut-être tout simplement qu'on a trop trop faim!! On se retrouve donc au "Grand café", un resto français: cher, ambiance prout-prout, pas très bon mais surtout avec des plats qui n'ont de français que le nom. Bon ben on le saura pour la prochaine fois… mais en + j'ai oublié qui m'avait conseillé ce resto, je peux même pas lui jeter des cailloux pour assouvir mon esprit de vengeance…
Puis promenade sur Embarcadero avant qu'elle ne parte bosser et que je ne file à Presidio pour faire un tennis avec Steph et Lilice. La nuit tombante met fin à tout ce sport et nous rentrons nous préparer pour la soirée Wine & Cheese (vin et fromage) organisée chez Tara.

Bon fromage, bon vin, bonne compagnie, bonne soirée donc! La task force en présence étant Steph, Lilice, Mister Kiss, Tara, Eunice, Massimo, ainsi que 2 amies à Tara: Amy et Michelle.
Vers minuit, on file sur Polk St, chez "Amélie", un bar à vin (quoi? encore?) où on tombe complètement par hasard sur Olivier. C'est fous quand même, San Francisco c'est vraiment un village, on arrête pas de tomber sur des gens qu'on connait, c'est incroyable!! Même moi qui ne suis là que depuis 3 mois, je rencontre assez régulièrement des gens que je connais… c'est fou la vie hein… quand même… quand on y pense… voilà, voilà… hum!
Bref, respectant scrupuleusement mes résolutions du week-end, je rentre chez moi à 1h20 (bon en fait 2h20, mais avec le changement d'heure, ça fait 1h20), laissant Mister Kiss seul partir rejoindre Olivier dans une after.
Dimanche matin, levé à 8h20, pour un départ à 9h30 avec Jordan vers Point Reyes à 1h au nord de San Francisco. Un coin à randonnées super joli, au bord de l'océan et de la baie de Tomales, créée par la fameuse faille de San Andreas. Le temps est idéal, il y fait encore entre 5 et 10°C de + qu'à SF. On se fait donc une petite randonnée de 3h00, qui nous mène jusqu'à une immense et magnifique plage en bas de petites falaises.

Après ça, c'est l'heure d'aller à Marshall se faire un plateau d'huîtres, la spécialité du coin visiblement. Pour une dizaine de dollars, on se fait donc une demi-douzaine (oui 6!) d'huîtres Rockefeller (cuites à l'ail au persil et au fromage) et d'huïtres au barbecue, avec une clam chowder (la fameuse soupe à la palourde qu'on trouve à peu partout ici bas), le tout juste au bord de la baie: la classe! J'en ai même peur de passer pour un gay tellement c'est la classe!
Puis on va se faire le "Earthquake Trail", c'est-à-dire la "rando tremblement de terre", qui nous fait un petit cours sur la faille de San Andreas et les 2 terribles tremblements de terre de San Francisco de 1906 et 1989. On n'y voit notamment 2 barrières éloignées de + de 6 mètres l'une de l'autre et qui 50 secondes avant le tremblement de terre de 1906 n'était en fait qu'une seule (barrière!). Impressionnant! Puis retour au bercail et soirée traaaaanquille à la maison.
Dernire ballade très à propos donc, après le petit tremblement de terre de mardi! :-)
Justement, pour revenir à ce dernier, j'étais tellement euphorique après ça, que j'ai glââââââner ci et là quelques informations. Alors en fait c'était un tremblement de terre de magnitude 5,6 sur l'échelle de Richter qui a duré une dizaine de secondes et l'épicentre était situé dans le sud de la baie, près de San José, à quelques 70km de San Francisco. Là-bas les gens l'ont évidemment beaucoup + senti que nous à SF et ont cru un moment qu'il allait être aussi fort que celui de 1989. Ca a vraiment pas mal secoué là-bas. Nous à SF, c'était vraiment une toute petite secousse, les gens en voiture ne l'ont pas sentie et même si on marchait on ne la sentait pas non plus. Moi j'étais complètement immobile à mon bureau, les pieds bien à plat sur le sol en béton, je l'ai donc bien sentie. L'écran de mon PC portable balançait un peu. Ce qui était marrant dans cette situation, c'est que la 1ère seconde, tu te demandes ce que c'est, puis quand tu a éliminé les camions qui passent, les voisins du dessus et autres métros et que tu te rends compte que c'est un tremblement de terre, tu passes les 4 secondes suivantes à te demander si les secousses vont prendre de l'ampleur et si tu t'apprêtes à avoir la peur de ta vie, si les 27 étages du Hilton au-dessus de toi vont te tomber dessus. Puis passée la 5ème seconde, tu fais des trucs stupides, genre sortir de mon bureau pour ma part (pour quoi faire?). En tout cas, j'étais vraiment excité comme une puce après ça, j'étais tout content, j'en pouvais pu… j'étais même super déçu que ça ait pas secoué + fort que ça finalement, histoire d'avoir quand même bien peur, mais de rester en vie quand même bien évidemment…
Et bien que ce tremblement de terre n'était pas fort à SF, c'était apparemment le + fort que des tremblements de terre ressentis dans la ville depuis pas mal d'années. Du coup je suis encore un peu + déçu, je risque de ne pas en avoir de forts… mais content d'avoir ressenti celui-là quand même, ça m'aurait bien fait suer d'avoir été en voiture à ce moment là et d'entendre les gens tout excités autour de moi me demander "alors tu l'as senti le tremblement de terre?"

2 commentaires:

Patrick a dit…

si si j'ai tout lu !

Patrick a dit…

Enfin j ai surtout regardé les images, ok, j'avoues ;-)